<
forces de la nature dames du lac druides magie végétale foret de Brocéliande
retour aux sources Merlin l'Enchanteur



Merlin, le retour aux Sources



LE MYTHE DE MERLIN

Par volonté intentionniste de « receltiser » la Gaule, le mythe de Merlin et des chevaliers de la table ronde, dont la source historique se situe à la frontière de l'Ecosse et de l'Angleterre, se déplaça en forêt de Brocéliande.

Et fait curieux, la personnalité de Merlin Emrys, le druide d’Arthur, se superposa à Laïloken (personnage décrit vivant au sein de la forêt au milieu des animaux sauvages et prophétisant) et à la personne bien réelle de l’Eon de l’Etoile, ermite illuminé puis « gourou » entouré de disciples, qui habitait en forêt de Brocéliande et dont les traits de caractère mystiques font entrevoir des caractéristiques druidiques évidentes. Ceci explique que la juxtaposition du mythe de Merlin se soit faite d’autant facilement.



LE RETOUR AUX SOURCES

Il est possible avec de la volonté et du courage de retrouver le druidisme, le comprendre et le vivre.
Bien sûr cela ne vous donnera pas comme le druide ancien un quelconque avantage sur le plan temporel, mais ce fait considérable d’un point de vue politique semble désuet considéré sous un angle spirituel car il ne fait référence qu’à la notoriété, le besoin de reconnaissance et de pouvoir social. La perte de l’influence sur le pouvoir temporel est donc avant tout une perte du prestige (social).

Et sur ce dernier aspect, se distingue Merlin l’Enchanteur, personnage historique, légendaire et multiple, traversant siècles et pays, personnage qui dépeint au mieux le druide et le resitue dans sa source en forêt, près des forces de la Nature, du sacré et des dieux, loin des contingences sociales, guerres et autres désagréments de la civilisation dont il s’écarte délibérément.
Ne désirant du monde que l’amour de sa bien‑aimée, Merlin avait renoncé à son influence sur le roi et donc sur la temporalité en se réfugiant dans les sources les plus pures et les plus naturelles du druidisme, sources auprès desquelles il se désaltéra et qui lui firent retrouver le bon sens et la sagesse que la société guerrière conflictuelle lui avait fait perdre.

Ainsi, pratiquant la Naturophénologie, vous ne deviendrez pas des druides mais des Merlins, non des reines mais des dames du lac.
Et je vous souhaite de moins vous lamenter que Merlin en ses heures difficiles de réflexions sur les malheurs du monde et ses injustices, et de moins vous languir en attendant l’âme sœur, plutôt de vous concilier et réconcilier à la Nature et au sacré, et de rire de tout votre être, comme lui perdu dans la forêt de lumière de l’enchanteur paradis.



LA NATURE ET LA SPIRITUALITE

Le chamanisme comme le druidisme prenaient le visage de "spiritualité verte". L'importance donnée à notre mère Nature et au monde végétal, l'association des dieux aux arbres dans le celtisme montrent cette volonté de fondre la spiritualité à la nature, de garder en mémoire l'importance du monde végétal, la conscience, l'affection et la reconnaissance que nous devrions avoir pour la Nature toute entière.

De fait, toute spiritualité se devrait de cultiver le jardin d'Eden, jouant ainsi un rôle bénéfique au niveau planétaire quelque soit sa source sacrée, de même qu'elle s'enrichirait et s'embellirait de la vie des arbres, des plantes et des fleurs au sein desquels il est pourtant si bon de méditer, de retrouver sa place dans l'univers, et dont les délicieux parfums enchantent l'âme et l'esprit.


 








L'histoire

Les Druides et
les Mégalithes


La lumière
des Druides


Merlin, le retour aux Sources

L'œuf d'or

source sacrée

LIENS

Phosphénisme
Chamanisme
Naturophénologie
Éditions du
Lion Ailé
la lumière des druides l'oeuf d'or